Pétrole, Gaz & mines

Kenya : Africa Oil table sur un plateau de production de 120 000 b/j sur les blocs 10BB et 13T

Après des mois de doutes sur la viabilité du projet Oil Kenya impliquant le développement des blocs à terre, 10BB et 13T, les partenaires Africa Oil, Tullow et TotalEnergies ont opéré sa refonte pour s’assurer qu’il est techniquement et commercialement solide.

Au Kenya, le plateau de production désormais envisagé pour les blocs 10BB et 13T est de 120 000 barils par jour, au-dessus des 100 000 barils par jour prévus lors des premières études sur le développement du projet Oil Kenya, dans le bassin du Turkana.

Cette information ressort des nouvelles études menées par l’auditeur externe Gaffney, Cline & Associates et s’inscrit dans le plan de refonte du projet mené par les partenaires Africa Oil, Tullow Oil et TotalEnergies.

Pour rappel, l’année dernière le projet d’une valeur de 3,5 milliards de dollars, s’est retrouvé dans l’impasse. En raison de ses difficultés de trésorerie, Tullow (50 % des parts) s’est déclaré dans l’incapacité de poursuivre ses efforts dans Oil Kenya et a mis en vente ses intérêts sur place.

La procédure de vente n’a cependant pas abouti et la société britannique ainsi que ses partenaires recherchent toujours un ou des associés dans Oil Kenya. Tullow a néanmoins conduit le projet de refonte qui a permis de soumettre au gouvernement kényan le plan de développement d’Oil Kenya.

« Sur la base du plan révisé, Africa Oil estime que ce projet est une perspective commerciale attrayante pour les investisseurs qui cherchent à accéder au secteur pétrolier et gazier d’Afrique de l’Est, tant en amont qu’en aval », indique un communiqué d’Africa Oil.

La décision finale d’investissement est prévue pour la fin de cette année, conformément aux exigences de prolongation de licence affichées par Nairobi en décembre 2020. Pour rappel, il est prévu qu’un partenaire stratégique soit trouvé avant la décision finale d’investissement.

Par ailleurs, le plan de refonte du projet a permis de réduire le coût de production du baril à environ 22 dollars, contre environ 31 dollars auparavant. Tullow et TotalEnergies contrôlent chacun 25 % d’Oil Kenya.

Olivier de Souza

X