Infrastructure

Zimbabwe : le Chinois Tsingshan lancera la construction d’une mine de fer et d’une aciérie en mai

Au Zimbabwe, le gouvernement d’Emmerson Mnangagwa vise 12 milliards $ de revenus miniers annuels d’ici 2023 et met les bouchées doubles pour atteindre cet objectif. En plus des secteurs importants que sont le diamant, l’or ou le platine, l’exploitation du fer aura son rôle à jouer.

Le Zimbabwe disposera bientôt d’une nouvelle mine de fer qui augmentera les exportations annuelles du minerai, mais aussi du produit raffiné, l’acier. C’est ce qu’a annoncé le 9 mars la ministre de l’Information Monica Mutsvangwa (photo), qui précise que les travaux de construction, puis l’exploitation minière, seront menés par la société chinoise Tsingshan Holding Group.

« La cérémonie de pose de la première pierre de la mine de minerai de fer et de l’usine d’acier au carbone est prévue pour mai 2021 à Manhize [dans la localité de Mvuma au sud de la capitale Harare, Ndlr] », a déclaré la ministre, dans des propos relayés par Reuters.

Pour rappel, l’accord-cadre d’un milliard de dollars portant mise en place de ces installations a été signé depuis plus de deux ans, en juin 2018. L’entrée en production de cette mine et de l’aciérie participera à l’atteinte des objectifs du gouvernement, qui veut générer 12 milliards $ de revenus miniers annuels d’ici 2023.

X