Infrastructure

Burundi-Tanzanie : 1,9 milliard $ à mobiliser pour construire un chemin de fer inter-Etat

Depuis plusieurs années, les pays d’Afrique de l’Est essayent d’interconnecter leurs lignes ferroviaires, afin de renforcer le commerce régional. Ce nouveau réseau de chemin de fer qui reliera notamment la Tanzanie au Burundi permettra à ce dernier d’augmenter ses exportations minières.

Le Burundi et la Tanzanie veulent mobiliser 1,9 milliard $ pour construire un chemin de fer reliant les deux pays. C’est ce qu’a annoncé Dieudonné Dukundane, secrétaire exécutif de l’Agence de facilitation du transport en transit du corridor central (CCTTFA).

Il s’agit d’une ligne ferroviaire de 190 km qui reliera la ville burundaise de Musongati à celle d’Isaka en Tanzanie. L’objectif pour les autorités burundaises est de faciliter le désenclavement du pays, tout en dopant ses exportations minières, notamment via la Tanzanie qui dispose de plusieurs ports notamment à Isaka.

En s’appuyant notamment sur le nickel, l’un de ses principaux produits miniers, le pays espère faire bondir ses exportations minières de 47%, d’ici 2027.

« Il est temps de commencer à collecter des fonds », a déclaré Dieudonné Dukundane cité par Bloomberg.

Cette ligne ferroviaire s’inscrit dans le cadre d’un réseau de chemin de fer qui renforcera les échanges commerciaux entre la Tanzanie et ses voisins, notamment le Rwanda et la RDC.

« Les autres pays membres du corridor central devraient s’apprêter à entamer sans délai, la construction des lignes ferroviaires qui vont les connecter à la Tanzanie […] pour que les opérateurs économiques, les industriels de notre région puissent profiter de ces infrastructures et aussi offrir à la région un avantage compétitif », a également indiqué, le secrétaire exécutif de la CCTTFA.

Pour rappel, l’Agence a été créée le 2 septembre 2006 et regroupe la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et la RDC. Sa mission est de veiller à la mise en œuvre des dispositions du Traité sur le corridor central visant à faciliter le trafic qui transite par le port de Dar es Salaam pour atteindre les pays enclavés d’Afrique de l’Est.

Moutiou Adjibi Nourou

X